• Karine Hervouët

Pourquoi j'arrête la tarification horaire et pourquoi c'est mieux pour mes clients aussi.



Aujourd'hui j'ai réalisé quelque chose de réellement important !

Grâce à une mauvaise expérience (il y a moins de 2 heures de ça) et grâce à Marion Darras.


Pourquoi le tarif horaire du consultant est une mauvaise idée?

La première raison, c'est qu'en tant qu'indépendant on est surtout entrepreneur et que donc on porte plusieurs casquettes, toute la journée et sans cesser d'en changer !

Comment pourrais-je vous argumenter que j'ai passé 2 heures ou 2 jours pour votre commande si en réalité j'ai mené à bien ma mission en des dizaines de « micro » cessions ?

Là, réside l'art et l'expertise du free-lance qui gère son temps de réflexion et de réalisation en multi-tâches.


Facturer à l'heure c'est intégrer un équilibre entre le free-lance et le client qui n'est pas sain.

Cela peut rapidement tomber dans un jeu de rôle « salarié / employeur » qui n'apportera que rapport de force, conflit et échec.

Les 2 raisons principales pour lesquelles un prix fixe est préférable pour le consultant et le client?


  • La première, c'est d'éviter les mauvaises surprises!

Dès le départ vous connaissez le tarif du service, les « livrables » et les conditions de réalisation.

L'expertise du free-lance vient de sa capacité d'apprécier le travail à réaliser en terme de temps et de complexité.


Un free-lance qui propose ses services en « package », forfait, programme (appelons le comme on veut) n'est donc pas un malhonnête qui cherche à gonfler ses prix, mais un expert de son domaine qui sait estimer son prix d'expérience et en toute honnêteté.


Un prix fixe est donc signe d'expérience et de sérieux !

On négocie d'entrepreneur à entrepreneur pour établir une relation honnête de confiance.


  • La deuxième raison est la manière dont on veut travailler.

Travailler à l'heure, c'est travailler comme « tâcheron ».

Non pas dans le sens péjoratif du terme, mais dans le sens littéraire.

Travailler au coût horaire, c'est travailler à la tâche, celle qui a un début et une fin.

Quand on recrute un indépendant, ce n'est pas ce que l'on recherche.


Trouver un indépendant, c'est trouver un prestataire de service qui peut mener à bien une démarche de projet pour atteindre un objectif : c'est une démarche de réflexion, d'aller et retour pour aboutir au service / produit final.


Un prestataire vous doit une prestation, un spectacle final qui répond à votre demande.


Travailler avec un consultant free-lance est un choix éclairé.

Il peut avoir plusieurs raisons, mais c'est toujours un choix stratégique :

  • pour répondre à un pic d'activité

  • pour rester résilient et s'adapter à un marché fluctuant

  • pour trouver des compétences (ou des solutions techniques spécifiques) non présentes dans l'entreprise

  • pour « thinking outside the box » et innover !


Dans tous les cas, externaliser une prestation (out-sourcer), c'est vouloir créer une relation professionnelle d'expert à expert et bénéficier de l'avantage d'un service client (et non pas se retrouver à faire du « management » de free-lance)


Voilà pourquoi ma grande décision du jour et d'arrêter de proposer un tarif horaire.


Et toi, que penses-tu de la manière dont les consultants indépendants forment leur tarif ?

Préfères-tu un tarif horaire ou un forfait ?


Et toi qui est freelance / consultant indépendant, comment proposes-tu tes prix ? Programme, heure ou innoves-tu avec une solution que je ne connais pas ?


Je suis curieuse de le savoir ?

Écris moi pour échanger sur le sujet : karinehervouet@gmail.com



  • Instagram
  • Pinterest social Icône

©2020 par Maeva. Créé avec Wix.com